Le Prix AFJE récompense pour la 10ème année consécutive la personnalité correspondant le mieux aux attentes des Directeurs Juridiques parmi la promotion 2017-2018 du Diplôme de Juriste Conseil en Entreprise.

Toujours soucieuse de se rapprocher des universités et des étudiants en droit et d’œuvrer pour leur employabilité, l’AFJE a pour objectif avec ce prix de permettre aux étudiants des 11 centres DJCE de confronter leur projets professionnels à la réalité des directions juridiques en échangeant avec des juristes et des spécialistes du recrutement.

 

Maxime VINET, nouveau lauréat de la 10e édition du Prix AFJE

 

La finale du prix AFJE, qui compte toujours plus de participants chaque année, a été particulièrement serrée, le choix du vainqueur s’étant révélé incertain jusqu’à la dernière minute.

 Maxime Vinet, étudiant du DJCE de Poitiers a remporté le Prix AFJE 2018.

L’AFJE a toujours été très impliquée au sein des différents DJCE (Diplôme de Juriste Conseil d’Entreprise) de France, et ce depuis leurs créations par la FNDE (Fédération Nationale pour le Droit de l’Entreprise) il y a déjà plus de 40 ans. Cela fait maintenant 10 ans que l’AFJE récompense les étudiants qui par leur personnalité, leurs projets ainsi que leur potentiel, correspondent le mieux aux attentes des directions juridiques.

Lancé en 2007, le Prix AFJE est un concours national ouvert à tous les étudiants de DJCE de deuxième année. Son but est de promouvoir le métier de juriste d’entreprise auprès de ces étudiants, susciter des vocations et les accompagner sur le marché du travail. C’est d’ailleurs dans cette même démarche que l’AFJE a ouvert son réseau aux étudiants en droit. Désormais tous les étudiants en droit en Master 2, ou diplômé d’un M1 poursuivant leur études (écoles de commerce, management…) peuvent adhérer à l’AFJE.

Cette année, le jury était composé de Luc Athlan, président du jury du Prix AFJE, responsable juridique chez France-Telecom Orange, Servane Forest, directrice juridique chez Leboncoin, Kevin Appointaire, directeur juridique chez Delfingen, ainsi que de Caroline Monroe, associée chez TeamSearch, de Corinne Caillaud, directrice juridique chez Microsoft, de Mathieu Coulaud, Head of Legal chez Microsoft également et enfin d’Emilie Guignot, commercial lawyer chez GE Power.

Luc Athlan évoque les conditions de participation. « Les candidats présentent un dossier avec notamment depuis 2 ans une vidéo de 90 minutes. C’est un moyen original d’identifier d’autres aspects sur la personnalité du candidat que l’on ne perçoit pas toujours au travers du CV et de la lettre de motivation ou de présentation. »

Maxime Vinet, le lauréat du concours, était pour le jury celui qui présentait le parcours le plus cohérent et pertinent. « Etre juriste m’intéresse à la fois pour la richesse des personnes que l’on peut rencontrer et aussi pour des missions que l’on peut faire » a-t-il précisé. Mais les autres lauréats n’ont pas démérité. La délibération du jury a été ardue, à tel point que cela a donné lieu à une nouveauté cette année, la remise d’un prix spécial du jury, le prix Innovation et Esprit Entrepreneurial qui a été décerné à Noura El Chami en récompense de son projet novateur et avant-gardiste. « Je veux ouvrir une entreprise pour recruter des juristes ou des avocats qui sont très spécialisés dans un domaine précis et les externaliser dans des startups pour des missions ponctuels » a-t-elle spécifié lors de son entretien.

« D’année en année, la sélection est de plus en plus délicate. Ces étudiants de DJCE présentent des projets toujours plus aboutis. Le choix du parcours universitaire, la cohérence de l’ensemble, la personnalité sont évidemment des critères déterminants, tout comme l’éloquence et la capacité à convaincre le jury. La 10e édition était encore un superbe cru ! » ajoute Luc Athlan.

 Retrouvez les profils des lauréats sur Linkedin

Maxime Vinet

Noura El Chami