Comme chaque année, une équipe d’étudiants du Master 2 DCI participait au concours d’arbitrage « Willem C. Vis International Commercial Arbitration Moot » qui se déroule à Vienne en Autriche.

Le Willem C. Vis est l’un des concours les plus prisés proposé aux étudiants de droit au monde. Créé en 1993 par les professeurs Cornelius Vis et Eric Ber­gs­ten dans le but de promouvoir l’étude de l’arbitrage com­mercial inter­national, il est organisé autour d’un pro­cès fictif prenant la forme d’une procédure arbitrale opposant deux so­­­­ciétés commerciales qui ont conclu un contrat international régi par la Con­ven­tion de Vienne sur la vente in­­ter­nationale de mar­chan­­­dises (CVIM). Chaque équipe ré­di­ge un mémoire pour le demandeur à l’arbi­trage et un mé­­­­­moi­re pour le défen­deur, puis af­­fronte un certain nombre d’équipes concurrentes lors des plaidoiries orales ayant lieu à Vien­­­ne la se­mai­ne avant Pâ­­ques. La langue du concours est l’anglais.

C’est dans ce cadre que Anouchka Agbayissah, Manon Guery, Taya Pirinis et Camille Cretin, en tant que plaideurs et Hugo Lorain, en tant que student-coach, se sont rendus en Autriche du 11 au 19 avril 2019.

Là-bas, et ce avant le début officiel de la compétition, les étudiants montpelliérains ont pu profiter de derniers entrainements contre des équipes du Brésil et d’Allemagne, notamment dans les locaux viennois du cabinet Freshfields Bruckhaus Deringer.

Le deuxième soir était l’occasion de la grande cérémonie d’ouverture de la 26ème édition du concours dans l’Opéra de Vienne. Les 372 équipes du monde entier, les plus grands spécialistes mondiaux étaient présents et ont pu assister, outre les discours de bienvenue, à la représentation du Professeur Harry Flechtner et sa fameuse « CISG Song ».

Le lendemain, les plaidoiries commençaient pour nos étudiants contre une équipe allemande, puis le lendemain contre une équipe américaine. Les deux dernières plaidoiries de la phase de poules étant contre une équipe russe puis une équipe anglaise.

Au terme de cette phase de poule, seules les 64 meilleures équipes accédaient aux 32èmes de finale. Malheureusement, l’équipe de l’Université de Montpellier n’en était pas mais pouvait se réjouir de sa performance. Ainsi, au-delà du classement, c’est sur l’expérience et la maturité acquises que les étudiants sont ressortis gagnants du Willem C. Vis. Ils ont pu se faire à l’occasion du concours, de nombreux amis internationaux, échanger avec des praticiens des quatre coins du monde.

L’équipe d’étudiants de l’Université de Montpellier souhaite donc remercier, pour leur investissement et leur soutien, Madame Lise Chatain, coach de l’équipe, ainsi que les Professeurs Claude Ferry, Pierre Mousseron et Jacques Raynard. Merci à l’Université de Montpellier et au Centre du Droit de l’Entreprise, qui ont cru en l’équipe.